L’Affacturage : une solution pour le financement du BFR

L’affacturage consiste en un transfert de créances commerciales à une société d’affacturage (le factor) qui finance immédiatement les factures.

Souvent associé à des prestations de services complémentaires, comme la gestion des procédures judicaires, l’assurance crédit, le renseignement commercial etc…….il permet un financement du poste client et sécurise la trésorerie.

Article paru dans Le Nouvel Economiste du 10 novembre à consulter en cliquant sur :  « Factoring un classique désormais du financement court terme« , par Aymeric Marolleau

 

La qualité des créances générées par son activité et la nature de son portefeuille client (risque et délais de paiement) ainsi que la qualité de son processus de facturation (le moins d’avoirs possibles) sont des éléments déterminants pour l’efficacité de l’affacturage dans le financement du BFR.

Le contrat d’affacturage peut s’adapter à la situation de l’entreprise et aux conditions de son marché, plusieurs types de contrats ont été mis en place :

  • L’affacturage Classique : Votre client doit effectuer le paiement directement au Factor
  • L’affacturage dit « Confidentiel » : Votre client continue de vous payez directement
  • L’affacturage Délégué, ou Allégé : Votre client doit payer directement le Factor, mais une partie de la gestion des comptes (lettrage) reste de votre ressort –
  • Le rechargement ou financement de balance client : pas de financement facture par facture, mais sur un solde d’encours client.
  • Le Reverse Factoring : un acheteur met en place un service d’affacturage pour ses fournisseurs, libre à eux d’y adhérer ou non. (ex : grande distribution)
  • L’affacturage sur les créances à l’export

Le recours à l’affacturage pour financer son BFR doit être suivi et encadré, il ne dispense pas l’entreprise de contrôler son risque client.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans coaching, Finances

2 réponses à “L’Affacturage : une solution pour le financement du BFR

  1. De nombreux petits contrats d’affacturage au forfait ont vu le jour ces dernières années. Ils sont particulièrement adaptés aux petites entreprises, et aux sociétés en création. Ces forfaits démarrent à quelques centaines d’euros par mois et peuvent financer des petits chiffres d’affaires de quelques dizaines de milliers d’euros. L’affacturage est désormais bien ouvert aux très petites entreprises qui devraient avoir le réflexe factor dès le commencement de leurs activités.

  2. la gestion du risque client, l’anticipation et la connaissance de son portefeuille restent les éléments de base pour une bonne santé financière de son entreprise. L’affacturage peut aider dans certaines passes difficiles, mais il ne doit pas devenir une norme dans votre gestion client.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s