Archives de Tag: cash management

AXIALIZE, un outil en ligne de gestion et simulation de trésorerie

AXIALIZE est un nouvel outil pour le suivi et la simulation des prévisions de trésorerie en ligne.

axialize_logo-3001

Il tient compte du profil utilisateur (finance, commercial) et le design de l’interface permet d’identifier rapidement les composantes de la trésorerie, notamment les factures fournisseurs et clients.

A tester sur axialize.com

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans coaching, Finances

10 Règles Essentielles pour se faire Payer

  1.  Agir Rapidement
  2. Pour être crédible, ne jamais laisser un client payer régulièrement en retard
  3. Détecter  le ou les  motifs de non paiement (problèmes de trésorerie, litige, Mauvaise foi, etc.)
  4. Privilégier la relance téléphonique (rapide, coût faible)
  5. Réclamer l’indemnité de retard et les frais légaux de recouvrement (40 € minimum)
  6. Faire intervenir le commercial si nécessaire ou/et l’acheteur du client
  7. Faire ce que l’on dit ( ex : stopper une livraison)
  8. En cas de litige, répondre rapidement et d’une seule voix (commercial + administratif)
  9. Privilégier un accord amiable, n’utiliser une procédure judiciaire que si aucun accord n’est trouvé et en cas de mauvaise foi de votre interlocuteur
  10. Il est préférable d’encaisser de petites mensualités chaque semaine au lieu d’un paiement plus important chaque mois

Contentia CRI

En matière de recouvrement il est important d’agir rapidement car la capacité des clients à payer diminue avec le temps qui passe.

Les documents se perdent, les interlocuteurs  commerciaux et comptables changent.

Une bonne communication avec les équipes commerciales est l’un des facteurs clés du succès. Il appartient à chaque commercial et financier d’être vigilant sur la santé de ses clients.

Poster un commentaire

Classé dans coaching, Finances

Cash Now Mobile, une solution en ligne

En matière de recouvrement il est important d’agir rapidement car la capacité des clients à payer diminue avec le temps qui passe.

Une bonne communication avec les équipes commerciales est un des facteurs clés du succès.

Cash Now est une solution qui permet une meilleure interaction entre les commerciaux et les gestionnaires de comptes clients.

http://www.cashnowmobile.com

Poster un commentaire

Classé dans coaching, Finances

10 motifs de se préoccuper du BFR et du Cash flow

  1. Le chiffre d’affaires n’est réalisé que lorsqu’il est payé
  2. C’est 40 % de l’actif des entreprises
  3. Pour éponger une  perte de 1000 €, il faut réaliser  20 000 € de chiffre d’affaires supplémentaires (avec une marge de 5 %)
  4. Une facture impayée c’est une double peine :
    1. un manque de trésorerie immédiat
    2. une diminution du résultat annuel de l’entreprise
  5. Une relation banque bancaire claire et permettant d’agir en amont
  6. Améliorer ses relations avec ses fournisseurs en évitant relance et  et suivi administratif générateur de coût supplémentaire
  7. Une capacité accrue pour régler d’éventuels problèmes de trésorerie avant qu’ils ne se produisent
  8. Etre libre pour concentrer temps et idées sur les produits et le développement commercial
  9. Prendre des décisions en  connaissant les impacts et nécessités de financement
  10. Eliminer le souci du manque d’information financière au quotidien

recouvrement

Promouvoir une culture « cash » dans une entreprise c’est faire savoir quel est le résultat de bon nombre de décisions et c’est indispensable à une performance saine et pérenne de l’entreprise.

Pour cela, la prise en compte des flux de trésorerie dans les objectifs des directions opérationnelles (vente, achat, etc.) ne doit pas se borner à une simple information, mais être parfaitement intégrée aux objectifs des managers.

1 commentaire

Classé dans coaching

Les procédures collectives sont elles efficaces ?

Connaitre la réglementation de la prévention des difficultés des entreprises et l’application des procédures collectives est une nécessité en temps de crise économique.

Trop souvent, les chefs d’entreprises font état de leurs difficultés financières au dernier moment, et se rendent au tribunal de commerce lorsque toutes les autres possibilités ont été déjà explorées, il est souvent trop tard.

Les procédures collectives préventives permettent d’obtenir soutien et conseils, à conditions de ne pas être en état de cessation de paiement.

Rappel : la cessation de paiement se définit comme une situation à un moment donné ou l’entreprise n’est pas capable d’honorer ses engagements de paiements,  faute de trésorerie.

Les procédures amiables et confidentielles :

Le Mandat ad’ hoc à pour objectif  d’obtenir un soutien en cas de difficultés passagères

Il est souvent préférable de demander un mandat ad hoc, puis  après avoir obtenu l’accord des créanciers, demander l’ouverture d’une procédure de conciliation afin de faire homologuer l’accord par le tribunal de commerce (souvent demandé par précaution dans les banques)

La conciliation permet l’ouverture d’une négociation avec l’aide d’un mandataire afin de faire face à des difficultés juridiques ou financières avérées ou prévisibles

A condition de ne pas être en cessation de paiement depuis + de 45J, la conciliation a pour effet immédiat la suspension de toute action en justice, c’est-à-dire que toutes les procédures en cours à votre encontre sont gelées.

  • 10%  des procédures se transforment en Sauvegarde/RJ/LJ
  • 90% des procédures font l’objet d’un accord avec les créanciers

Procédure amiable faisant l’objet d’une publication : La sauvegarde

Cette procédure avant tout préventive est destinée aux entreprises qui ne sont pas en cessation des paiements, mais qui ont des difficultés qu’elles ne peuvent surmonter seules.

Elle a pour objectif de faciliter la réorganisation d’une entreprise et permettre ainsi la poursuite de son activité.

Les conséquences de cette procédure :

– Pour les créances nées antérieurement au jugement, les actions en justice des créanciers sont suspendues

– L’entreprise a interdiction de payer une créance antérieure au jugement

– Le jugement entraîne la suspension immédiate de toute action à l’encontre des personnes physiques ayant consenti une garantie (ex : dirigeant d’entreprise ayant mis sa maison en caution personnelle)

  • Ø 80% font l’objet d’une période d’observation, d’un plan de continuation en cours
  • Ø 10% se transforment en RJ
  • Ø 10% en LJ

Conclusion :

A conditions d’être engagées très tôt, dès les premières difficultés, par le dirigeant, les procédures collectives préventives et amiables que sont le mandat Ad’ hoc, la conciliation et la sauvegarde sont efficaces.

Ne parvenant plus à régler ses dettes, voir ne pouvant plus assurer le paiement des salaires, un dirigeant d’entreprise est alors amené à se  déclarer en état de cessation des paiements auprès du greffe du tribunal de commerce.

 images

Les procédures collectives : Redressement judiciaire (RJ) et Liquidation judiciaire (LJ)

Même en difficulté financière, une entreprise peut être viable après une réorganisation ou une restructuration, c’est dans ce cadre que le tribunal prononce un redressement judiciaire.

Les objectifs du tribunal de commerce sont :

– La sauvegarde et pérennité de l’entreprise

– Le maintien de l’emploi

– L’apurement total ou partiel du passif

L’évolution de la situation des entreprises en redressement judiciaire (RJ) correspond à la synthèse suivante :

70% des RJ se transforment en LJ

    25% en plan de continuation

    5%   en plan de cession

La réalité des procédures collectives chaque année est la suivante :

  1.  80% des procédures collectives se terminent par une liquidation judiciaire
  2.  15% par une poursuite d’activité
  3.  5% par la cession de l’entreprise

Beaucoup de procédures sont inefficaces car trop tardives, il faut amener le chef d’entreprise à avoir confiance envers les procédures de prévention et faire en sorte qu’il initie assez tôt une démarche auprès du Tribunal de Commerce.

Les TC, écoles de commerces,  doivent sensibiliser les chefs d’entreprises, les étudiants en écoles de commerces, MBA etc.…..aux démarches et objectifs des procédures collectives.

Quelques remarques :

  1. Les procédures collectives préventives, et parfois confidentielles, sont efficaces.
  2. Les procédures de redressement, avec un plan de continuation sont souvent inefficaces à moyen terme

Le temps accordé à ces procédures, notamment RJ, est long, de 3 à 18 mois, ce qui créer une distorsion de concurrence flagrante entre entreprises d’un même secteur d’activité.

Une concurrence déloyale entre une entreprise qui paye ses charges sociales et fournisseurs et une autre qui ne paye pas ses dettes qui sont gelées par la procédure.

2 actions urgentes : La formation et réduire les délais de procédure

  1. Les Tribunaux de commerce, les écoles de commerces,  doivent sensibiliser les chefs d’entreprises, les étudiants en écoles de commerces, MBA etc.…..aux démarches et objectifs des procédures collectives
  2. Raccourcir à 3 mois, éventuellement renouvelable une fois, les délais de procédures pour limiter la concurrence déloyale entre entreprises saines et sous procédure collective.

Sources :

Deloitte / Altares : L’entreprise en difficulté en France mars 2012

Coface: Panorama Défaillances Mai 2013.pdf

Infogreffe

All tied up 2013

2 Commentaires

Classé dans coaching, Finances

BFR, comment optimiser sa trésorerie ?

L’optimisation des flux de trésorerie, au travers des créances clients, des stocks et des dettes fournisseurs n’est pas la résultante d’actions ponctuelles mais d’un travail permanent et d’une volonté des dirigeants d’entreprises.

Quelques articles et liens utiles :

Poster un commentaire

Classé dans coaching

BFR et CASH MANAGEMENT

L’entreprise, au travers de son BFR, possède des leviers puissants de génération de trésorerie. L’optimisation des cycles clients, des stocks, et des achats fournisseurs permet de libérer du cash  à moindre coût.

À toute période de la vie d’une entreprise, création et développement, et encore plus en temps de crise économique, facturer ne suffit plus, il est primordial et indispensable pour l’équilibre financier que le Chiffre d’affaires se transforme en Cash.

Couverture livre "Optimiser sa trésorerie par le crédit client" - Jean-Christophe PIC - Jean-Michel ERAULT - Vuibert Editeur

Le fonds de roulement, le besoin en fonds de roulement, et la trésorerie sont trois paramètres interdépendants qui doivent être suivis de près pour une gestion financière rigoureuse.

BFR  = stock + créances clients –   dettes fournisseurs

Fond de roulement :  fonds propres + endettement à  longs et moyen terme 

Trésorerie nette = FR – BFR

Le fonds de roulement est un indicateur de financement long terme, qui permet de connaître, d’expliquer, comment les actifs de l’entreprise ( Bâtiment matériel, brevets etc.) ont été financés.

Si le fonds de roulement est positif cela signifie que les capitaux de l’entreprise sont suffisants et peuvent également permettre de financer tout ou partie de l’exploitation courante.

Si le fonds de roulement est négatif,  les capitaux de l’entreprise sont insuffisants pour financer les actifs nécessaires à l’activité. Ce sont donc des financements court terme normalement utilisé pour l’exploitation courante qui seront utilisés pour financer les immobilisations

Si le fonds de roulement (FR) est supérieur aux besoins en fonds de roulement (  BFR) , la trésorerie de l’entreprise est positive, ce qui ne dispense pas d’un suivi régulier pour détecter des variations anormales ou une dégradation régulière.

Si la trésorerie est négative, c’est-à-dire que le fonds de roulement ne couvre pas les besoins de l’exploitation quotidienne de l’entreprise, alors ce besoin de trésorerie doit être financé par des dettes bancaires. Par exemple, un découvert bancaire autorisé, un contrat de factoring, etc.

Promouvoir une culture « cash » dans une entreprise est indispensable à une performance saine et pérenne.

Ainsi tous les départements d’une entreprise doivent se sentir concernés par cette sensibilité au cash , par exemple :

–        Service achats fournisseurs : délais de paiements obtenus, la fréquence des commandes et des livraisons, le niveau de stocks, les conditions de remises, les coûts de transport, ainsi que le niveau optimal des stocks

–        Service facturation/administration des ventes : émission rapide des factures, s’assurer de la qualité des factures pour éviter réclamation et litiges

–        Service commercial : être sensibilisé au délai de paiement accordé, utiliser sa relation avec le client en cas de difficulté de paiement

Les indicateurs dédiés pour suivre les impacts des cycles du BFR

sur la trésorerie :

–        DWO Days Working Capital – BFR- besoin en fonds de roulement

–        DIO Days Inventory – niveau des stocks

–        DPO Days Purchase – niveau des dettes fournisseurs

–        DSO – Days Sales Outstanding – niveau des créances clients

La prise en compte des flux de trésorerie dans les objectifs des directions opérationnelles (vente, achat, etc.) ne doit pas se borner à une simple information, mais être parfaitement intégré aux objectifs des managers.

Poster un commentaire

Classé dans coaching, Finances